Fauche du sainfoin
Ferme du Grand Laval fauche sainfoin
mai 16, 2022

Il était beau, plein de coquelicots, qui avait ravi l’équipe de la Terre au carré. Mais c’est la bonne fenêtre météo pour faucher le Sainfoin, qui va servir de fourrage riche en protéines tout l’hiver aux brebis, et les pratiques paysannes s’inscrivent dans un contexte qui nécessite de faire des choix qui ne sont pas ceux du promeneur ou du naturaliste. Par la suite, cette prairie sera pâturée par les brebis une fois la repousse suffisamment amorcée. Pour que la faune puisse trouver refuge, pour qu’une partie de l’habitat prairial serve de relais en attendant la repousse, de larges bandes sont maintenues non fauchées (moitié gauche de la photo).

Avec le temps, les Alouettes apprendront nous l’espérons à s’y reproduire préférentiellement, et ainsi éviter la destruction accidentelles de nichées lors des fauches, qui est hélas impossible d’éviter totalement.
Les Bruants proyers, Fauvettes grisettes et Tariers pâtres y nichent en bordure. En ce moment, une Cisticole des joncs fréquente ce secteur et de nombreux Tariers des prés y font halte migratoire. On y a entendu à plusieurs reprises la Caille des blés ces jours-ci. L’Oedicnème la fréquente assidument et sera, pour le coup, favorisé par les zones fauchées. Sur sa bordure ouest, le piège photo a permis de détecter les allées-venues régulière du blaireau et la présence continue de deux lièvres…

Voir aussi

C’est la saison des champignons !

C’est la saison des champignons !

Mais ici, il n’est pas question de chanterelles ou de cèpes. Ce que sont venus explorer les mycologues Bernard Rivoire et Hélène Dumesny sur la ferme…

Tournage au Grand Laval

Tournage au Grand Laval

Sandrine Feydel, journaliste à France Télévision et autrice de documentaires (parmi lesquels « Nature, le nouvel eldorado de la finance », « Océans de plastique »)